La Parodontite

Les parodontites, également appelées déchaussements des dents, touchent 80% de la population adulte occidentale, ce qui en fait la maladie chronique la plus fréquente.

 

Qu’est ce qu’une parodontite ?

La parodontite se caractérise par une infection de la gencive et de l’os qui entoure les dents. L’infection entraîne une destruction des tissus parodontaux (gencive et os de la mâchoire) qui soutiennent les dents. Lorsque la maladie progresse, une poche parodontale se forme entre la gencive et la dent. À son stade le plus avancé, la parodontite provoque la chute des dents.

 

Quels sont les symptômes ?

Parmi les signes révélateurs d’une éventuelle parodontite on distingue : gencives rouges et gonflées qui saignent facilement lors du brossage, mobilités dentaires, mauvaise haleine, abcès de la gencive, récessions gingivales (perte de gencive)... Sur le plan esthétique, la destruction des tissus parodontaux peut entraîner de forts désagréments tels que la rétraction de la gencive.

 

Quelle en est l’origine ?

La plaque dentaire, cette pellicule collante et incolore qui se forme sans cesse sur vos dents, est la principale cause des parodontites. Si la plaque n’est pas totalement éliminée, les toxines (ou poisons) produites dans la plaque par les bactéries irritent la gencive et détruisent le tissus de soutien, créant ainsi des poches autour des dents. La plaque finit par durcir en un dépôt solide appelé tartre. Avec le temps, la plaque et le tartre s’accumulent, et la gencive continue à se détacher des dents. Le support os-gencive disparaît et les poches se creusent.

A cela s’ajoute des facteurs amplificateurs tel que le tabac et les prédispositions génétiques. 

Parodonte Sain

Gingivite

Parodontite Débutante

Parodontite

Avancée

Stade Terminal

Stade réversible

La gencive est œdémateuse et saigne. 

Lésion irréversible.

Début de perte osseuse. Présence de tartre et de bactéries sous la gencive 

Lésion osseuse avancé 

Dent mobile

NB : Outre la perte prématurée des dents, un lien étroit encore à l’étude est en train d’être établi entre parodontite et maladie cardio-vasculaire. Il vous est donc conseillé d’en parler avec votre médecin ou votre chirurgien dentiste.

 

Comment freiner ma maladie ?

Tout d’abord en mettant en œuvre des mesures d’hygiène bucco dentaire strictes et rigoureuses à l’aide de brosse à dent, brossettes inter dentaire et de fil de soie, afin d’éliminer chaque jour la totalité de cette plaque.
Un traitement professionnel permettant de nettoyer les zones inaccessibles avec votre kit d’hygiène devra être réalisé. Ce traitement consiste essentiellement en l’assainissement des poches parodontales.

Ce traitement sera dans un premier temps non chirurgical.
Après réévaluation, si l’infection persiste dans certains secteurs, votre chirurgien dentiste peut décider de réaliser une intervention chirurgicale afin de bénéficier d’un meilleur accès visuel aux lésions.

 

Que puis je faire pour maintenir les résultats?

Cette maladie réapparaitra certainement si vous ne vous astreignez pas à un traitement de maintien. C’est à vous d’abord de prévenir toute récidive en éliminant tous les facteurs iatrogènes tels que le tabac, le brossage traumatogène, les habitudes nocives, une hygiène bucco dentaire peu soutenue, etc. Pour conserver les bons effets d’un traitement professionnel, astreignez vous chaque jour à: un brossage correct, l’usage de la soie dentaire et autres procédés qui vous ont été conseillés qui vous débarrasserons de la plaque.

Vous tirerez un grand profit à sauver votre santé parodontale. Avec vos dents naturelles, vous pouvez mastiquer plus aisément et jouir d’une meilleure digestion. La gencive saine vous fait aussi un beau sourire, ce qui est un atout pour votre image. Pour vous sentir bien et avoir l’air bien, rien ne vaut vos dents naturelles. Quand vos efforts se doublent de visites régulières chez votre Chirurgien Dentiste, vos chances de conserver vos dents toute votre vie sont excellentes.